Moins il y a de conflits, plus il y a de conflits…

Mathieu Maurice, Directeur du Développement au CEPIG, est intervenu lors de la 13e journée de Rencontre de « Paradoxes » (Association pour la recherche et le développement en Thérapie Brève et Intervention Systémique – Ecole de Palo Alto), le 4 octobre 2014.

Dans cette intervention, il partage un retour d’expérience étonnant sur la gestion des conflits en entreprise.
Le point de départ : une entreprise demande une formation « gestion des conflits ».
Le point d’arrivée : la mise en place d’une formation « réhabiliter le conflit ».
Le point de départ : un constat partagé sur les ravages provoqués par les conflits entre directions et entre salariés.
Le point d’arrivée : un constat partagé sur les ravages du consensus et des « organisations anti-confrontation ».
Le point de départ : conflits sociaux, cloisonnements, lourdeur de l’organisation.
Le point d’arrivée : conflits sociaux, confrontation, agilité de l’organisation.
Entre ces deux points se dessine une évidence : moins il y a de conflit, plus il y a de conflit… Et inversement ! De quoi partager une intervention amusante et paradoxale.

[L’intégralité de sa conférence sur le site de « Paradoxes »]

 

Une réflexion au sujet de « Moins il y a de conflits, plus il y a de conflits… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.